Catégories
info pour patientes

Bougez et mieux encore, bougez dans la nature !

Bientôt c’est le mois de mai: les oiseaux pépillent, les arbres sont verts et il y a une multitude fleurs de toutes les couleurs. Forêt, bord de mer, rivière, montagne, campagne: la science montre clairement le lien étroit entre notre bien-être et la fréquentation régulière de la nature. Rien que de regarder un arbre par la fenêtre peut nous faire du bien. Prenez le temps d’écouter l’émission suivante:

Grand bien vous fasse! Comment la nature fait du bien à notre cerveau ?

La nature fait du bien à notre cerveau mais aussi à notre cœur. Elle peut même apaiser l’anxiété, le stress et la dépression. Ce qui nous fait du bien aussi , c’est de bouger. Alors, pour mieux faire, promenons-nous dans les bois. Combiner les deux est excellent. La marche est souvent une des activités des plus faciles à faire. C’est aussi une des activités qu’on peut commencer quelques jours après notre crise cardiaque, même si, peut-être, ce n’est que pendant 5 minutes.

Au mois de Mai la Fédération Française de Cardiologie (FFC) organise les « parcours du cœur« . C’est la plus grande opération de prévention-santé organisée en France. Son objectif est de promouvoir une bonne hygiène de vie afin de faire reculer les maladies cardiovasculaires.

Habituellement ces parcours étaient organisés sous forme de rencontres partout en France. Il y avait 750 000 personnes lors de la dernière édition. Cette année ces rencontres se déclinent dans une version connectée. Vous pouvez télécharger une application. Vous pouvez participer en faisant de la marche ou du vélo. Pour vous motiver, pour les patients cardiaques ce groupe Facebook peut être sympathique.

La (re)prise de la marche

Si vous avez quelques appréhensions, vous pouvez lire sur la SCAD et la (re)prise du sport. Reprenez la marche petit à petit. Pour les unes c’est plus facile que pour les autres, car nous sommes toutes et tous différents. Ce qui compte, c’est que vous faites des petits progrès par rapport à vous-même, même si peut-être il y a parfois des jours « sans ». Il arrive à tout le monde de ne pas avoir de l’énergie. Mais essayez de garder dans votre viseur: « je veux aller mieux que juste après ma crise cardiaque ».

Si vous voyez que vous êtes trop fatiguée après un effort, faites un petit pas en arrière. Il faut y aller de manière raisonnable.

Après la crise cardiaque notre corps, notre cœur nous oblige de prendre en compte nos limites. Cela peut être frustrant et nous force à reprendre connaissance avec ce corps que nous croyions connaître. Avant, il nous obéissait sans que nous y pensions.

Mais ne vous découragez pas: allez-y en force douce:

OK, je n’y arrive pas aujourd’hui, mais peut-être demain et sinon peut-être la semaine prochaine. Ce n’est pas grave. Soyez indulgent avec vous-même, mais discipliné. Essayez quand même de bouger tout les jours dans la limite du possible… à moins que votre spécialiste vous ait donné des contre-indications. Mais souvent, elle ou il vous dira que cela vous fera du bien.

Peut-être préférez vous faire un tour en bicyclette avec le beau temps. Le vélo est agréable également et en plus un bon moyen de transport. Dotez-vous de bonnes sacoches, un bon casque, pensez aux réflecteurs, éclairage et à la sonnette. Ce sont des accessoires de base pour chaque cycliste.

Bonne Balade !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.