Catégories
info pour patientes INFO scientifique

Hormones féminines et le cœur

J’ai remarqué qu’à l ‘arrivée de mon cycle menstruel, j’ai plus de douleurs thoraciques. Est-ce que vous reconnaissez ceci ?

Question d’une femme après sa SCAD

Régulièrement les femmes ont l’impression que leurs problèmes cardiaques sont liés aux fluctuations hormonales. De nombreuses femmes qui ont souffert d’une SCAD, ont des douleurs thoraciques récurrentes. Mais ceci ne se voit pas forcément lors d’analyses faites à l’hôpital.

SCAD, menstruations et douleurs du thorax

Dr Tweet, e.a. de la clinique Mayo aux Etats Unis, ont fait une recherche t sur 11 femmes qui ont subi une SCAD. Elles avaient toutes des douleurs thoraciques. Ces femmes ont décrit l’apparition de douleurs thoraciques juste avant les menstruations. En général, ça commence 1 à 2 jours avant l’apparition des saignements. Les chercheurs ont entre autres regardé combien de temps ces douleurs duraient et quels traitement donner. Ils pensent que certaines femmes ont un système vasculaire spécifique. Cela les rend sensible à la réduction relative des œstrogènes lors des règles.

Hormones féminines et douleurs

L’interniste Jeanine Roeters van Lennep du Centre Médical Erasmus à Rotterdam, Pays Bas, cherche à savoir quel est le lien exact entre certains symptômes cardiaques et le cycle menstruel.

Jeanine Roeters van Lennep du Centre Médical Erasmus à Rotterdam, Pays Bas. Elle s’intéresse aux facteurs de risque cardiovasculaire propres aux femmes, par exemple les complications de la grossesse telles que la pré-éclampsie et l’hypertension gestationnelle, mais aussi de la ménopause précoce.

Sur le site de « Women’s heart study » on peut lire:

Au cours du cycle menstruel, des fluctuations des hormones féminines se produisent. L’association entre des maladies telles que la migraine ou l’asthme et le cycle menstruel est connue depuis longtemps. Mais ce n’est pas encore le cas pour le lien entre les règles et les plaintes cardio-vasculaires. On sait que les symptômes cardiaques peuvent être cycliques. Mais il n’est pas encore clair combien ces symptômes cardiaques sont liés au cycle menstruel.

Une recherche sur plus de 500 femmes

Cette recherche étudie plus 500 femmes pré-ménopausées avec un cycle menstruel régulier présentant des symptômes cardiaques (palpitations ou douleurs thoraciques).

La première partie de la recherche consiste à tenir des journaux. Les femmes tiennent un journal pendant deux mois, dans lequel elles indiquent quand elles ont des problèmes cardiaques et quand elles ont leurs règles. Ces données sont actuellement en cours d’analyse. Avec la permission des patientes, les chercheurs demandent des informations médicales supplémentaires auprès de leurs généralistes par rapport à la nature de leur maladie cardiaque.

La deuxième partie de l’étude examine plus spécifiquement le rythme cardiaque au cours du cycle menstruel. Pour cela, les femmes portent un moniteur cardiaque deux fois pendant deux semaines. C’est une petite boîte qu’on porte sous vos vêtements qui enregistre le rythme cardiaque. Il s’agit de trois groupes différents qui seront comparés. Il y a un groupe de femmes avec un trouble du rythme cardiaque et un groupe de femmes présentant un taux de cholestérol héréditaire élevé. Enfin, il y a un groupe de femmes en bonne santé (sans maladie cardiovasculaire).

Ce sera la première étude à quantifier la prévalence des symptômes cardiaques liés au cycle menstruel chez les femmes pré-ménopausées. Cette recherche peut directement améliorer les soins aux femmes. S’il existe un lien clair entre le cycle mensuel et les problèmes cardiaques, les médecins peuvent en tenir compte lors du diagnostic et du traitement des problèmes cardiaques. Cela pourrait signifier, par exemple, que les femmes ne doivent prendre certains médicaments que les jours où les troubles cardiaques sont les plus graves. Ou par exemple par des stratégies hormonales qui évitent les fluctuations hormonales.

2 réponses sur « Hormones féminines et le cœur »

Je souffre de ces symptômes depuis ma scad en 2019.j’ai 42 ans et suis pré menopausée.
Je suis heureuse que cette étude soit faite car même en expliquant à mon médecin et à mon cardiologue, ils n’avaient pas l’air de me croire ou de se poser plus de question que cela. Pour le moment la seule chose qui m’ait partiellement soulagée est une pilule non hormonale. Optimizette.

Bonjour Christelle, hélas, nous ne nous posons pas toujours les mêmes questions que les médecins et hélas ils n’ont pas réponse à tout! J’espère qu’avec cet article, les femmes qui ont ce genre de problèmes, se sentent moins seules et savent qu’il y a d’autres femmes avec le même genre de problèmes. Et aussi, qu’il y a des médecins qui essaient de trouver une réponse! Mme Tweet et Mme Hayes (du Mayo Clinic) sont des spécialistes mondialement reconnus sur le domaine de la SCAD. Vous pouvez donc envoyer leur article scientifique (en anglais afin qu’ils aient les références) à votre cardiologue et votre généraliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.