Catégories
DOCUMENTAIRE Grand Public

Femmes, les oubliées de la santé

Pourquoi les femmes sont-elles moins bien soignées que les hommes ?

émission le 20 avril 2021dans le cadre de la série: Le monde en Face.

A regarder en replay sur le site de France 5 jusqu’au 19 juin 2021

Avertissement: ce documentaire peut être difficile à regarder pour les personnes qui viennent d’avoir une crise cardiaque ou qui sont en souffrance suite à la crise cardiaque.

Aujourd’hui en France et partout dans le monde, des milliers de femmes meurent parce qu’elles sont des femmes. Moins bien diagnostiquées que les hommes, moins vite soignées, elles échappent aux radars médicaux.

Cette enquête s’intéresse d’abord au retard constaté dans le diagnostic des maladies cardiovasculaires chez les femmes. Elle retrace comment, à chaque étape, celles-ci subissent une perte de chances. Depuis quelques années, on observe une explosion des cas d’infarctus et d’accidents vasculaires cérébraux chez les femmes. Ces maladies étaient considérées, jusque-là, comme essentiellement masculines. Elles sont moins bien diagnostiquées, et donc moins vite soignées. Ce qui est problématique:

  • une forte charge mentale
  • une précarité
  • l’hygiène de vie (tabac, alcool…) ‘masculin’ qui pour les femmes est encore plus délétère
  • une tendance à ignorer les signaux d’alerte

Les femmes ont tendance à s’oublier, à sous-estimer leurs signaux d’alerte. Mais aussi leur propre entourage et leur entourage médicale ne comprennent pas toujours non plus. Ils ne prennent pas toujours les signaux au sérieux.

Une des raisons c’est la persistance à voir les femmes comme « le sexe faible ». On donne alors plutôt un médicament contre les angoisses ou la déprime que de comprendre que c’est physiologique. Aussi les douleurs sont souvent sous-estimées chez la femme. Tout ceci fait partie d’un système sociétal et de notre histoire.

On voit dans le documentaire par exemple aussi que les illustrations des ouvrages médicaux représentent souvent juste les corps d’hommes. Face à la médecine, elles sont alors désavantagées.

la vision « Bikini »: l’idée que le corps masculin et le corps féminin sont pareils et que seules les parties sous leurs maillots de bain diffèrent.

Alors, les femmes ont été habituées à surveiller leurs corps par rapport aux maladies liées à leur genre. Ceci s’appelle la vision « Bikini » (cancers du sein et du col de l’utérus). Les femmes en oublieraient presque les autres organes. Pourtant, elles ont sept fois plus de risques de mourir d’une maladie cardio-vasculaire que d’un cancer du sein!

Mais même au niveau du « bikini », le corps médical ne prend pas toujours les patientes au sérieux: Dans la discussion après le documentaire, une femme témoigne de son parcours de combattante par rapport à son endométriose.

Quelle tristesse aussi comment la vision de psychiatres fondateurs ont toujours une influence sur la vision des femmes. Il faut penser par exemple à l’hystérie (Charcot) et aux points de vue du dr. Freud.

Les scandales de la Thalomide et du Distilbène ont marqué l’histoire des femmes et des médicaments.

Le féminisme peut hérisser les poils de certains, mais c’est dommage. La position entre femmes et hommes n’est pas égal dans certains domaines et le médical en est une.

Ce documentaire très complet met en lumière des personnes qui s’efforcent de changer la situation des femmes en leur donnant la parole.

Prenez le temps de le voir et d’en discuter avec vos proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.